top

Éditorial

Haïti - si vite oublié

« Même si les montagnes venaient à bouger,
même si les collines venaient à chanceler,
mon amour envers toi ne bougera jamais :
mon alliance de paix ne chancellera pas,
déclare l'Éternel, rempli de tendresse pour toi.»

Esaïe 54.10

Le 12 janvier, Haïti a subi ce tremblement de terre terrible emportant plus de 200’000 vies humaines et des pertes considérables. Après une information presque ininterrompue, les télévisions et les journaux n’en parlent plus guère.

Mais quand j’entends parler de tels évènements je me demande : comment réagir quand ce qui nous semble le plus ferme dans notre vie, comme le sol sous nos pieds, se dérobe et tout vient s'écrouler autour de nous ? Et comment savoir sur quoi bâtir sa vie quand tout peut être brutalement arrêté en un instant ? Certains diront que justement, tout est éphémère, rien ne dure. Nous même, un jour, nous mourrons et tout ce que nous aurons bâti ne nous servira de rien. La vie n'a pas de sens alors autant vivre sa vie comme il nous semble bon, sans se prendre la tête, en espérant que ça tienne et sinon, tant pis.

Cela ne me satisfait pas. Pas du tout. Je ne peux me résoudre à penser que la vie est inutile et tout s'arrête à notre mort. Et il me semble que ce que nous entendons aux informations, ce que nous même nous pouvons vivre est un appel de Dieu à prendre conscience, d'une part que nous bâtissons nos vies sur du sable, mais surtout d'autre part qu'il est un rocher sur lequel nous pouvons nous appuyer avec certitude, sachant qu'il ne nous laissera jamais tomber.

Ce rocher, la Bible nous le dis, est Jésus Christ, qui nous appelle qui est possible d'avoir un réel espoir. « Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu.» c'est un verset que tout chrétien connait par cœur. Mais qu'est ce qui est bien pour nous ? Et comment peut-on appliquer cela au vu des évènements de ces dernières semaines ? « Pour moi, m'approcher de Dieu, c'est mon bien.» (Ps. 3.28)

Rappelons nous cela et rappelons nous que notre espérance est qu'un jour nous verrons Dieu face à face et que c'est ce qui compte le plus. Prenons-en conscience avant que tout vienne à s'écrouler autour de nous et nous laisse dépourvu. Soutenons et prions pour Haïti, pour leur rétablissement et leur consolation, mais surtout, qu'au milieu de ce drame, des personnes réalisent leur besoin d'un sauveur éternel. Et si vous êtes intéressés, lisez donc tout le chapitre 54 d'Esaïe ainsi que le 55. Du pur bonheur.

 
haut de page
Dernière mise à jour de la page "editorial.php" : 20/10/2014
© Eglise Protestante Evangélique Amiens 2009-2014 - adresse email
XHTML & CSS
334002  - 0.054905891418457
Dernière mise à jour de la page "editorial.php" : 20/10/2014
© Eglise Protestante Evangélique Amiens 2009-2014 - epe.amiens@caef.net
htpp://epe.amiens.free.fr